Presse malgache: j’insiste!

Posted in Presse malgache with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on June 9, 2008 by coolienne

Chaque jour suffit sa peine, a-t-on habitude de dire ? Aujourd’hui, non! Alors qu’un était prévu, voilà le deuxième post de l’après-m. Et pour cause… Hier, en suivant, Ny Any Aminay, un de mes programmes préférés sur une chaîne de télé malgache, TV+, quelle ne fut mon excitation de “présenter” à ma tante- pas familière des stations de Tana- cette émission Vita Malagasy sur les localités et petites bourgades de la région Analamanga et alentours (je pense avoir vu un peu de l’Imamo dans une des séries de cette émission). Depuis quelques mois, c’était devenu, avec les infos, notre rendez-vous du samedi.

Ainsi, pendant que les mi-urbains, mi-ruraux que nous sommes nous exstasiions sur la beauté du site visité,- Antanetibe, je crois-, le journaliste reporter a répété maintes fois de suite “sokitra” au lieu de “sikotra” en parlant de la sculpture (sur bois). Alors que, surprises et amusées, ma tante et moi nous esclaffions sur l’erreur (pourquoi en pleurer ?), notre bonne nous a rappelé que le mot correct devrait être “sokitra“. Patiemment, je lui ai dit que le mot malgache était bel et bien “sikotra”. Imperturbable, elle m’a répondu en insistant que cela devrait être “sokitra” puisqu’ “ils le disent“, en pointant le poste du doigt. Quelle ne fut ma déception. Ainsi donc, quand un journaliste écrit/ dit une chose, une partie de la population annône les “Amen”. Ca ne devrait pourtant pas me surprendre. Mais… ça m’a surpris, connaissant notre bonne, lettrée, assez intelligente, assez curieuse de nature, toujours à l’affût de nouveauté. Pas seulement en ce qui concerne son travail, aussi l’éducation de ses propres enfants, l’amélioration de son quotidien. Et elle reste toujours vulnérable. C’est dire l’influence de la presse sur les couches les plus ignorantes de notre société. Devant une telle situation, je ne peux qu’insister sur le rôle des médias sur l’éducation, même celle des adultes.

Maintenant, ignorez le cas de notre bonne. Prenez plus près de vous: imaginez vos enfants vous contredire sur l’orthographe, l’utilisation d’un mot “puisqu’ils l’écrivent” en pointant du doigt le journal que vous avez l’habitude de tenir en main (pas sûre qu’en changeant de journal, ça irait mieux, ceci dit). J’ai hésité avant de publier cette deuxième partie de ma collection des perles de la presse malgache que je lis quotidiennement. Après tout, elle date de fin mai. Mais … voilà ce que ces trois quotidiens nous ont donné de décevant à lire dans leurs titres pendant cette période (et je ne parle que de la forme, des titres. Pas d’erreur de ponctuation, pas de corps de texte).

Dans le tas: Editions de Les Nouvelles, Le Quotidien, Midi Madagasikara du 22 mai, 26 mai, 27 mai, 28 mai, 29 mai, 30 mai, 31 mai.

1- « Projection u message du fondateur du parti au Palais des Sports », légende d’une image en p.3 de LQ 22 mai 2008. Qui s’occupe de la relecture chez Le Quotidien ? ;

2- « Ticad IV : « Vers une Afrique qui gagne : une continent de l’espoir et de l’opportunité » », en Une de Le Quotidien du 26 mai 2008. Pas de commentaire ! ;

3- « Les courses de fonds sont indispensables pour tous les candidats. », légende d’une image en p.5 de Les Nouvelles 27 mai 2008. Quels fonds les gosses, sur l’image, étaient-ils en train de récolter ? En tous cas, l’article parlait de la tenue prochaine de l’épreuve d’EPS- dont les courses de fond font partie- du baccalauréat. ;

4- « Une visite dans la commune urbaine de Vatomandry, notamment au niveau du Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac), a permis de savoir le rôle de ce dernier dans le développement de la ville.», en p.12 de LN 27 mai 2008. Oui, je sais, « connaître » et « savoir » peuvent se traduire par le même mot en malgache. Pareil en anglais. Mais bon, c’est pas une raison ! ;

5- « Reboisement doit aller de pair avec l’adduction d’eau potable et la pisciculture », en p.6 de LQ 27 mai 2008. Perso, soit, j’aurais enlevé le « l’ » et « la », soit, les aurais gardé et ajouté un « Le » à « reboisement ». Pas nécessairement une erreur mais quelque chose m’a gêné là-dedans. ;

6- « Rossy – Ses larmes ont émues et étonnent le public… », en p. 9 de Midi Madagasikara 28 mai 2008. *Soupir* ; [12 juin: évidemment, sans le “e” ni le “s”. Merci Rajiosy] ;

7- « Accident de la circulation – Un morts, deux délits de fuite et dix-neuf blessés », en p.4 de LN 31 mai 2008. Qui est correcteur/ice chez Les Nouvelles ? ;

8- « Hausse des matières premières Ce n’est qu’un avertissement », en p.2 de LN 31 mai 2008. Il s’agissait plutôt de la hausse des prix des denrées mentionnées.! Pas grave! ;

9- « Projet Agir – Les collectivités locales s’approprient du système de suivi de la vulnérabilité de la population », en p.11 de LQ 31 mai 2008. Ce n’est pas la première fois que je vois cette faute dans un Le Quotidien. ;

10- « Une Cinq’s peu en cacher une autre », p.23 de LQ 31 mai 2008. Idem qu’en 1. Bon sang! Qui s’occupe de la relecture chez Le Quotidien ? ;

11- « Clôture sur fond de promesse partenariats », en p.5 de MM 31 mai 2008. Alors, Midi ! On se relâche ?

Très facile. Les tags sont les mêmes que la dernière fois. :-) J’aurais préféré ne pas les ré-utiliser dans ce contexte-ci mais bon…

Advertisements

Etes-vous un être d’habitudes ?

Posted in Listes, Ohé les filles! with tags , , , , , , , on June 9, 2008 by coolienne

C’est en dégustant mon thé du matin, un jour où je pouvais rester travailler à la maison que je m’étais aperçu que je suis, franchement, un être d’habitudes. La douche écossaise matinale, je ne me réveille pas sans. Pour certains, c’est le petit déjeuner. Pour moi, c’est la douche bouillante suivie d’une douche froide (glaciale, en hiver). Ca me rend plus tonique. C’est le coup de fouet nécessaire pour démarrer la journée, dirait-on. Ah ! l’effet de ce jet froid qui s’abat sur mon corps qui venait d’être doucement tiré de sa torpeur par la chaleur. Bien qu’il s’agisse bien de mon bras qui actionne le pommeau de douche pour changer la température de l’eau (la faisant passer du chaud bouillant au froid glacial), mon corps ne peut réprimer ce raidissement. Mon « Ah !» est toujours celui de la surprise.

Quelqu’en soit la raison, certaines façons de faire étaient devenues des rituels. Par nécessité, par souci d’esthétique, par souci du confort… et souvent- tout bêtement- par habitude. Evidemment, cela pourrait être plusieurs ou toutes les raisons à la fois, comme le cas du verre d’eau au réveil. En imaginant les petites habitudes des autres (les vôtres ! chers lecteurs), je livre les miennes.

Alors… après la douche, le thé chaud. Je pourrais facilement me passer de solide. Mais ce breuvage chaud, de préférence servi bouillant, il me le faut aussi pour me sentir bien. J’ai pour habitude de prendre un peu de féculent avec (du pain complet, de préférence). Pour ne pas craquer sur des mauvaises choses à 10 heures. Ceci dit, j’ai sauté assez de fois la case « féculent » pour m’apercevoir que c’est tenable.

Un pied dehors, je deviens l’obsédée de la protection. En tout genre et de la tête au pied:

– Produit solaire, ou quand la météo a prévu une journée pluvieuse et sombre, une formule hydratante (crème légère, fluide, gel-crème… tout y passe). Depuis que je suis revenue sur mon Ile, c’est plutôt “Solaire, solaire, solaire”. Pas d’anti-rides. Parce que, j’estime, ce serait dépenser pour de piètres résultats. Plusieurs fois, et de sources variées, j’ai lu que le soleil serait le principal responsable du vieillissement cutané. Donc, je joue la carte du solaire à fond. En plus, j’ai une peur du cancer… lol ;

– Un hydratant pour le contour des yeux (de préférence, le gel-crème). J’avoue que ceci est une obsession. Il fut un temps où quand j’oubliais d’en mettre, c’était l’angoisse pour la journée. Je ne rêvais que d’une chose: rentrer à la maison me débarrasser de la crasse de la journée (un mix d’hydratant, de poussière noire des villes ou ocre de la campagne, de sébum, de rouge à lèvres, de mascara et de poudre « bonne mine »). Maintenant, m’hydrater le contour est l’étape… incontournable… au sortir de la douche. Avant même de me trouver quelque chose “à me mettre” ;

– Lentilles. Grande myope devant l’éternel, j’ai adopté il y a dix ans les lentilles souples (après une décennie de lunettes). Je guette avec inquiétude le tarissement de mon « capital lentilles ». Car semblerait-il, dixit des collègues et jamais mes opticiens, nous avons un certain nombre d’années pour supporter le port des lentilles (le fameux capital). Au-delà: lunettes ou lasix. Dix ans de lentilles, ça se fête, alors ?

– Lunettes de soleil. Pas une fashionista pour autant, je n’ai qu’une paire de fidèles Façonnable ;

– Stick labial ou mon petit pot de beurre de cacao, selon qui se trouve dans le sac du jour;

– Au cou, un foulard. De préférence, en soie. Par esthétisme et parce que la caresse soudaine, soyeuse de ce bout de tissu en pleine réunion, quand je penche ma tête à droite pour attraper de quoi noter, a le chic de me rappeler des moments inoubliables avec un ex (Maso moi ? Mais non, mais non… ;-). Ou encore, sur le Continent, quand il ventait et que je me dépêchais pour rentrer chez moi, le vent plaquait le foulard sur mon cou pour emprisonner la chaleur. Quel confort ! En plus, depuis que j’ai lu dans un magazine la raison pour laquelle Barbara Hendricks préfère cette matière, j’ai agrandi ma collection. Selon la diva, la soie est le meilleur tissu pour protéger les cordes vocales étant donné qu’elle garde la chaleur du corps. Qui fait qu’avec la soie, le cou n’attrape ni coup de chaud ni coup de froid. Et dieu sait qu’elle a besoin de les protéger, ses cordes! Perso, j’aime aussi porter cette douceur au cou, même avec mes jeans et mes khakis. Collier de perle et serre-tête en velours bleu marine proscrits ;-)

– Dans la voiture, badigeonnage de crème pour les mains. D’ailleurs, mes sacs à main se partagent trois tubes de crème pour les mains, une paire de lunettes solaires, un cellulaire (deux, depuis une semaine), mes produits de protection labiale, un flacon de Hafatra et une bouteille d’eau à moitié remplie;

– Pantalon. Par habitude. Pour ne pas attraper froid. Pour mieux courir…

Le reste de la journée, ce sera pour plus tard… Et vous, comment vous réveillez-vous ? Que transportez-vous d’indispensable/ d’habituel dans votre sac à main ? Des habitudes inavouables ? N’ayez pas peur, je suis assez large d’esprit et, en plus, pas de risque que je les répète à des membres de votre famille. Je ne les connais même pas. Lol. Sinon, bon début de semaine à tous !

PS: Il fut un temps où photographier était devenu une habitude… De faune, de flore et de paysage surtout. Pour diverses raisons, je me suis calmé… hélas!… très indépendantes de ma volonté, comme on dit.

Walking Down Memory Lane

Posted in Daily musings with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on June 5, 2008 by coolienne

Rêverie...

Written May 24, let to pause for some time and served fresh from the oven to you, Ladies & Gents!

“Well, must be ageing! Not that it’s bad. Just surprising. Like the first white hair, the first wrinkle, those first things that happen to you… out of the blue. Anyway, some days ago, while indulging in my usual bookstalls raid, I saw those piles of women magazines. Picked one, browsed and dumped it. Picked one, browsed, dumped. Did that many times. I was looking for a French woman magazine that was different from the ones I’m used to. No name in particular, just one that would be different. Just knew it wouldn’t be French Elle, nor US Elle (both are my fave). No Cosmo (aargh!), no Vogue. Last time I did that, I pulled off the piles a Vanity Fair (interesting reads, sometimes), a In Style (no reads, just fashion pics). Both I appreciated but which we don’t have in constant offer over here.

This time, I was searching for a while when I realized which magazine I was precisely longing for. I was craving for that old format French Glamour. No! not the current format that resembles French Cosmo a lot, minus this constant obsession over sex-related topics. The early 90s French Glamour was about edgy topics: arts, artists, rappers, actors, photographers, super-models…errr.. no Campbell, Crawford, Turlington were not artists but fascinating enough beauties. Was about extravagganza: Baron Munchausen, then Vivienne Westwood (she may have stayed the same, I had discovered her then and there). It was cool photography: black and white, brightened turquoise waters and purple flowers, fuschia veils, yellow jumpers, lime green shorts… Then, “l’agenda”, the interviews, sketches by Delhomme (?). It was like a younger, trendier Vogue. They may have same fashion shoots but topics were different (Would Vogue talk about vintage dildos ?). Ooh! And then there was this heartthrob male model, Albert Délègue. Late Délègue was almost in every women magazine. Shooting series starring him- once with Estelle, this French celeb (then model)- used to be successes. Albert Délègue, so 90s! (to see pics of him, click on Planche n°1, then Planche n°2. The last pics set is Planche n°3). I was browsing the shelves, remembering this Glamour Magazine. Of course, I didn’t find any copy of it…

Yesterday, while randomly browsing TV channels, I came across a “Hollywood stories” program. Not a favourite program of mine, except for, once in a while, the story of one or another favourite celeb of mine. Name Sharon Stone, Halle Berry, Uma Thurman, Matthew Mc Connaughey, Clooney, Ralph Fiennes…This time, it was on Beverly Hills 90210, the series. I remember that during many years in the 90s, I used to follow it religiously, up to addiction point. Now, this program! They talked about casting, production, shootings, story, race quota (BH 90210, at its debut, used to be a all-white program, not exactly loyal to RL California high schools), youth issues…

Things they said in there, I’m pretty sure to have heard/read about them then. At a time, one striking aspect they talked about was about actors’ age. They were 20+ actors pretending to be high school students. Then, suddenly, I remembered that, when BH 90210 was all the rage, my posse and I- we all loved this series- were in that same age range too. The first year it was aired, I was well past high school. We were freshmen in a B-school. Still remember those 5pm rushes in the metro station, to catch the earliest wagon, to be home at 5.30. Then, entering my apartment, grabbing the remote control to turn the TV on. Then only, getting rid of those layers whilst catching glimpses. Commercials breaks ? They were designed to allow me to go to the loo. Lol Else, I’d wait for the next one for that specific purpose. Everything was done in warp speed not to miss any minute of the show. A real trip down memory lane, this program was.

There was “Some days ago”, there was “Yesterday”. Of course, there must be “Today”.

This morning, I was standing next the CD box (hear! I am talking about CDs, not mp3 files) when I decided to have a closer look. Opened it. Retrieved old CDs we used to listen to. Malagasy singers and hip 90s bands (had their heydays then). Most I didn’t want to listen to but these guys… they rock! R.E.M rocks.

The moment I started listening to # 1song in “Automatic for the people” till moment I finished with last song in the “Losing my religion” album, Out of Time… it was about singing along the arias, whistling, dancing (“Shiny Happy People”, my 3-yo nephew likes dancing on this song). It was about reminiscing as well. Some bad days, other happy days. My past was unearthed, a past my parents didn’t know every detail of. RE.M songs make you think. Stipe’s almost plaintive voice has this ability to lead you somewhere you have to reflect, to cry, to dream (check that link! I’m not a reference as for Michael Stipe trivia & bio).

Btw, weren’t one or two REM songs aired in BH 90210 ?

Who needed boyfriends when friends, studies, museums, Beverly Hills 90210, R.E.M, French edition of Glamour… used to be the landmarks of one’s young adulthood ? Not me!”

So fresh!

Posted in Daily musings, Remember those first times ? with tags , , , on May 30, 2008 by coolienne

Brought a smile on my face!

A new thing a day

That it would excite me: I doubted

That it would be interesting: I expected

That it would make me happy: It surprised me

That it would be weird: presumed …

First time ever I sat the other side of the table… to interview applicants and have a chance to listen to their pitches. Funny. Obscure. Hilarating. Boring. Enthusiast. Nervous. Serene. Verbose. Almost mute…. Varied

Am feeling so fresh!

That “A new thing a day” could bring smile on my face has been a long forgotten truth. Worth being unearthed.

Like those days I managed to come up with some necklace designs (on the picture is my version of a GI plaque ~ with mother of pearl and silver);

Coolienne version of the GI plaque

Like that other day I managed to isolate this poppy flower and focus, focus, focus and shoot… just before that strong wind blew again;

Oh! that day Mister Ex. called me “Mon amour“. Precious. Rare;

Or … those many many days … (Can you tell me about those days a small experience brought smile on your face ? Let’s just hope they are many a day and experience !)

Stay cool, Stay fresh!

PS: and yes! I did play nice. Just a few questions. Big laughters (applicants can be funny, sometimes)

Presse quotidienne malgache: Nos “chers” titres

Posted in Presse malgache with tags , , , , , , , , , , , , , , on May 29, 2008 by coolienne

Aie! Ca grince! Le post d’aujourd’hui ne va pas être du goût de tout le monde… mais bon, fallait bien que ça arrive. Aujourd’hui, place aux choquantes fautes d’ortho ; de frappe, aux coquilles dans la presse malgache, du moins, une partie de celle-ci.

Mais tout d’abord, chers amis blogueurs… sachez que je n’ai pas pour habitude d’aller repérer les fautes chez les autres… sauf quand elles me sautent aux yeux… ben, je les remarque. Hihihi… De plus, mes attentes sont différentes qu’il s’agisse d’un produit pro (comme les livres, les journaux, les magazines, les sites corporate), du site perso ou du blog d’un citoyen lambda. Je ne me formalise pas des fautes dans des blogs. D’ailleurs, y en a-t-il ? ;-) Avec nos abréviations, nos emoticons, notre style texto, nos verlans, nos fautes passent presque inaperçues. En plus, sur papier – noir sur blanc et au détriment de nos chers journaleux-, tout de vient plus clair et visible, j’ai l’impression.

Enfin… Revenons à nos moutons… Tous les jours, trois titres me tombent automatiquement dans les mains : Le Quotidien (LQ), Midi Madagasikara (MM), Les Nouvelles (LN). Je suis assez satisfaite de l’offre cumulée de ces trois quotidiens quant au fond, bien que les articles d’analyse soient rares. Je me suis également habitué aux disparités des statistiques sur des évènements rapportés par la presse malgache en général (écrite et audiovisuelle). Du genre, un quotidien écrit “Mr. X a donné 5 mio Ar pour l’entité E à la date D”, relayé par un autre quotidien qui y va de son “Mr. X a donné 25 mio Ar pour l’entité E à la date D”. Qui croire ? Mais bon, d’autres sources d’info viennent régulièrement compléter mon petit tour quotidien des trois. Pas grave ! (?) J’en fais une habitude, de toute façon.

Toujours est-il que le peu de soin donné par les équipes éditoriales de la place à la forme me laisse perplexe. « Coolienne ! C’est comme ça depuis des lustres ! » me diraient certains. Ben oui ! On ne se refait pas. Et comme je suis une bufflonne, quand ça me chiffonne, il faut que ça tonne ! Alors m’est venue l’idée de relever sur un temps donné, les fautes sur les titres, les sous-titres et les légendes d’image… pour voir. Je fais l’impasse sur les corps de texte et sur la ponctuation … trop de boulot ! M’en voulez-vous ? ;-)

Dans le tas : Le Quotidien, Midi Madagasikara, Les Nouvelles du 13, 16, 20, 21, 23 et du 24 Mai ;Nos chers titres

Les perles… (et je suis sûre d’en avoir raté, n’étant pas une linguiste)

1- « Commune de Manambaro : deux fois sacrées championne en santé » en Une de LQ du 13/05, reprise en p.7 ;

2- « L’agence de Behoririka est la 11ème de la chaine dans tout Madagascar » en p.4 de LQ du 13/05, légende d’une image ;

3- « Tsiro – Saveurs inconnues et mélanges incongrues au menu » en Une de LQ du 16/05, reprise en p.20 ;

4- « Population relocalisée à Vohitrambato – Plus de 400 000 dollars à débourser d’ici la fin de l’année pour leur développement » en p.4 de LQ du 23/05. Dépend du sens mais j’aurais corrigé de toute façon. Soit, j’aurais mis un « s » à « Population » et à « relocalisée », soit j’aurais remplacé « leur » par « son ». Qu’en dites-vous ? ;

5- « Le Président du Sénat a saisi l’occasion pour remercier les maires (qui font parties des grands électeurs) pour la confiance qu’ils ont accordé aux sénateurs et … » en p.12 de LQ du 20/05. Ceci dit, j’ai un doute: sur “accordé” ?. “accordée” ou “accordé” ? ;

6- « Les bicyclettes doivent avoir un système d’éclairage lorsqu’ils circulent la nuit » en p.9 de LQ du 23/05, légende d’une image ;

7- « L’ambassadeur de la Russie chez le Sénat » en p.2 de LN du 24/05 ;

Jeu des 7 erreurs… Pardon, pas fait exprès… lol. Pour l’instant, Madagasikara Midi s’en est bien tiré. Par ailleurs, je crois que ce quotidien est un des mieux corrigés de la place. Par rapport à d’autres périodes, Les Nouvelles m’a semblé meilleur. Le Quotidien, bon dernier… Dommage !

Je n’aurais pas fait tout un foin si les auteurs étaient des simples blogueurs, comme moi, pas des « pros » ou des gens qui se targuent de l’être (les lecteurs les paient pour les lire). Et même! Une simple blogueuse comme moi, prend la peine de me relire au moins une fois avant d’appuyer sur le bouton « Publish ». Surtout pour des textes assez longs et par respect pour mes lecteurs. Ca ne veut nullement dire que je n’en fais pas, des fautes. Mais je les limite au maximum, moi, la simple blogueuse.

Le « Coolienne ! Le français n’est pas leur langue maternelle » ne tient pas la route. Car il ne l’est pas non plus, pour moi. Ceci dit, je ne suis pas une pro de la comm mais je me relis. Et les « pros » de la presse écrite devraient avoir un bon correcteur, à mon humble avis. A défaut d’être de bons journalistes… Tout comme les pros de la presse audio devraient tout de même être des pros du sous-titrage (ah ! les typos, fautes d’ortho de VIVA et de MBS : légendaires !). Pas besoin de correcteur (on est dans l’audiovisuel), juste des personnes qui peuvent rédiger les quelques mots correctement.

« Même les Français font des fautes » me diriez-vous. Oui, je sais ! Pour moi, si un groupe de journalistes proposent un journal (payant de surcroît) dans une langue, je suppose qu’ils se sont posé la question de la maîtrise de cette langue (qu’elle soit maternelle ou étrangère). Je me place du côté du lecteur d’un ouvrage payant- consommateur par excellence-, il a droit à une certaine qualité. Et même si la publication n’était pas payante, se (faire) relire ne serait que politesse à autrui. Nos « chers » titres !

Disons que ceci est le résultat d’une indignation, en tant que consommatrice, devant des produits mal dégrossis. Parfois intéressants mais mal finis. Et dire que nous encourageons nos enfants à lire les journaux… Ouille !

Bon, j’irais peut-être voir les autres publications… pour rire, cette fois-ci !

Mamelà hafatra :-)

Posted in Uncategorized with tags , on May 26, 2008 by coolienne

Aody ô!

Niherina indray ny 7 andro. Nahafinaritra ny andro nialana sasatra na dia somary nangatsiaka aza. Dia eto indray aloha! Tsy ho lava taria fa zavatra kely iray. Ianareo tsy mpitoraka blaogy amin’ny WordPress dia afaka mamela hafatra avokoa ary tsy mila misoratra anarana ato vao afaka manao izany.

Vao izao aho no natoron’i jentilisa fa tokony hijery ny momban’ny fametrahana hafatra eto amin’ity blaogy ity mba hahafahanareo mpitsidika rehetra mamela hafatra. Dia nandeha nanontany tany amin’ny Forum-nay aho dia izao falifaly izao! Hitako fa somary hafahafa ihany ny toe-javatra teo mantsy. Toa misimisy ny mpitsidika fa toa vitsy ny mamela hafatra…

PS: Inona amin’izay aza ny boky amin’ny teny malagasy famakinareo ary ny mahaliana ? Mamelà hafatra etsy amin’ny lahatsoratra etsy ambany azafady ô!

Amin’ny manaraka indray!

Etsy ange ! Inona kay no boky gasy vakianao ?

Posted in Lisitra with tags , on May 23, 2008 by coolienne

Fanontaniana tonga ato an-tsaiko izy ity taorian’ny namoahako ilay lahatsoratra teo aloha io.

Dia inona ary no famakinao raha miresaka boky gasy isika ? Mbola tsy nisy namela hevitra (commentaire) tamin’ilay soratra tetsy ambany mantsy. Saingy mba te hahafantatra fotsiny ny famakinao m(p)andalo eto io. Raha mety dia fintino kely hoe ny tantaran’ilay boky ary mba omeo ny anaran’ny mpanoratra. Azafady indrindra.

Efa ela mantsy no tokony namaky boky amin’ny teny malagasy ny tena (ankoatr’ilay novakiana tamin’ny kilasy famaranana iny… inona moa no anaran’iny ? Ilay misy an-dry “Dubosc” mpanjanaka ?) fa tsy hitako mantsy hoe inona… sa izay hita ao Ambohijatovo aloha dia raisina ?

Izay! mandra-piresaka etoana indray