Archive for the Presse malgache Category

Presse malgache: j’insiste!

Posted in Presse malgache with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on June 9, 2008 by coolienne

Chaque jour suffit sa peine, a-t-on habitude de dire ? Aujourd’hui, non! Alors qu’un était prévu, voilà le deuxième post de l’après-m. Et pour cause… Hier, en suivant, Ny Any Aminay, un de mes programmes préférés sur une chaîne de télé malgache, TV+, quelle ne fut mon excitation de “présenter” à ma tante- pas familière des stations de Tana- cette émission Vita Malagasy sur les localités et petites bourgades de la région Analamanga et alentours (je pense avoir vu un peu de l’Imamo dans une des séries de cette émission). Depuis quelques mois, c’était devenu, avec les infos, notre rendez-vous du samedi.

Ainsi, pendant que les mi-urbains, mi-ruraux que nous sommes nous exstasiions sur la beauté du site visité,- Antanetibe, je crois-, le journaliste reporter a répété maintes fois de suite “sokitra” au lieu de “sikotra” en parlant de la sculpture (sur bois). Alors que, surprises et amusées, ma tante et moi nous esclaffions sur l’erreur (pourquoi en pleurer ?), notre bonne nous a rappelé que le mot correct devrait être “sokitra“. Patiemment, je lui ai dit que le mot malgache était bel et bien “sikotra”. Imperturbable, elle m’a répondu en insistant que cela devrait être “sokitra” puisqu’ “ils le disent“, en pointant le poste du doigt. Quelle ne fut ma déception. Ainsi donc, quand un journaliste écrit/ dit une chose, une partie de la population annône les “Amen”. Ca ne devrait pourtant pas me surprendre. Mais… ça m’a surpris, connaissant notre bonne, lettrée, assez intelligente, assez curieuse de nature, toujours à l’affût de nouveauté. Pas seulement en ce qui concerne son travail, aussi l’éducation de ses propres enfants, l’amélioration de son quotidien. Et elle reste toujours vulnérable. C’est dire l’influence de la presse sur les couches les plus ignorantes de notre société. Devant une telle situation, je ne peux qu’insister sur le rôle des médias sur l’éducation, même celle des adultes.

Maintenant, ignorez le cas de notre bonne. Prenez plus près de vous: imaginez vos enfants vous contredire sur l’orthographe, l’utilisation d’un mot “puisqu’ils l’écrivent” en pointant du doigt le journal que vous avez l’habitude de tenir en main (pas sûre qu’en changeant de journal, ça irait mieux, ceci dit). J’ai hésité avant de publier cette deuxième partie de ma collection des perles de la presse malgache que je lis quotidiennement. Après tout, elle date de fin mai. Mais … voilà ce que ces trois quotidiens nous ont donné de décevant à lire dans leurs titres pendant cette période (et je ne parle que de la forme, des titres. Pas d’erreur de ponctuation, pas de corps de texte).

Dans le tas: Editions de Les Nouvelles, Le Quotidien, Midi Madagasikara du 22 mai, 26 mai, 27 mai, 28 mai, 29 mai, 30 mai, 31 mai.

1- « Projection u message du fondateur du parti au Palais des Sports », légende d’une image en p.3 de LQ 22 mai 2008. Qui s’occupe de la relecture chez Le Quotidien ? ;

2- « Ticad IV : « Vers une Afrique qui gagne : une continent de l’espoir et de l’opportunité » », en Une de Le Quotidien du 26 mai 2008. Pas de commentaire ! ;

3- « Les courses de fonds sont indispensables pour tous les candidats. », légende d’une image en p.5 de Les Nouvelles 27 mai 2008. Quels fonds les gosses, sur l’image, étaient-ils en train de récolter ? En tous cas, l’article parlait de la tenue prochaine de l’épreuve d’EPS- dont les courses de fond font partie- du baccalauréat. ;

4- « Une visite dans la commune urbaine de Vatomandry, notamment au niveau du Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac), a permis de savoir le rôle de ce dernier dans le développement de la ville.», en p.12 de LN 27 mai 2008. Oui, je sais, « connaître » et « savoir » peuvent se traduire par le même mot en malgache. Pareil en anglais. Mais bon, c’est pas une raison ! ;

5- « Reboisement doit aller de pair avec l’adduction d’eau potable et la pisciculture », en p.6 de LQ 27 mai 2008. Perso, soit, j’aurais enlevé le « l’ » et « la », soit, les aurais gardé et ajouté un « Le » à « reboisement ». Pas nécessairement une erreur mais quelque chose m’a gêné là-dedans. ;

6- « Rossy – Ses larmes ont émues et étonnent le public… », en p. 9 de Midi Madagasikara 28 mai 2008. *Soupir* ; [12 juin: évidemment, sans le “e” ni le “s”. Merci Rajiosy] ;

7- « Accident de la circulation – Un morts, deux délits de fuite et dix-neuf blessés », en p.4 de LN 31 mai 2008. Qui est correcteur/ice chez Les Nouvelles ? ;

8- « Hausse des matières premières Ce n’est qu’un avertissement », en p.2 de LN 31 mai 2008. Il s’agissait plutôt de la hausse des prix des denrées mentionnées.! Pas grave! ;

9- « Projet Agir – Les collectivités locales s’approprient du système de suivi de la vulnérabilité de la population », en p.11 de LQ 31 mai 2008. Ce n’est pas la première fois que je vois cette faute dans un Le Quotidien. ;

10- « Une Cinq’s peu en cacher une autre », p.23 de LQ 31 mai 2008. Idem qu’en 1. Bon sang! Qui s’occupe de la relecture chez Le Quotidien ? ;

11- « Clôture sur fond de promesse partenariats », en p.5 de MM 31 mai 2008. Alors, Midi ! On se relâche ?

Très facile. Les tags sont les mêmes que la dernière fois. :-) J’aurais préféré ne pas les ré-utiliser dans ce contexte-ci mais bon…

Presse quotidienne malgache: Nos “chers” titres

Posted in Presse malgache with tags , , , , , , , , , , , , , , on May 29, 2008 by coolienne

Aie! Ca grince! Le post d’aujourd’hui ne va pas être du goût de tout le monde… mais bon, fallait bien que ça arrive. Aujourd’hui, place aux choquantes fautes d’ortho ; de frappe, aux coquilles dans la presse malgache, du moins, une partie de celle-ci.

Mais tout d’abord, chers amis blogueurs… sachez que je n’ai pas pour habitude d’aller repérer les fautes chez les autres… sauf quand elles me sautent aux yeux… ben, je les remarque. Hihihi… De plus, mes attentes sont différentes qu’il s’agisse d’un produit pro (comme les livres, les journaux, les magazines, les sites corporate), du site perso ou du blog d’un citoyen lambda. Je ne me formalise pas des fautes dans des blogs. D’ailleurs, y en a-t-il ? ;-) Avec nos abréviations, nos emoticons, notre style texto, nos verlans, nos fautes passent presque inaperçues. En plus, sur papier – noir sur blanc et au détriment de nos chers journaleux-, tout de vient plus clair et visible, j’ai l’impression.

Enfin… Revenons à nos moutons… Tous les jours, trois titres me tombent automatiquement dans les mains : Le Quotidien (LQ), Midi Madagasikara (MM), Les Nouvelles (LN). Je suis assez satisfaite de l’offre cumulée de ces trois quotidiens quant au fond, bien que les articles d’analyse soient rares. Je me suis également habitué aux disparités des statistiques sur des évènements rapportés par la presse malgache en général (écrite et audiovisuelle). Du genre, un quotidien écrit “Mr. X a donné 5 mio Ar pour l’entité E à la date D”, relayé par un autre quotidien qui y va de son “Mr. X a donné 25 mio Ar pour l’entité E à la date D”. Qui croire ? Mais bon, d’autres sources d’info viennent régulièrement compléter mon petit tour quotidien des trois. Pas grave ! (?) J’en fais une habitude, de toute façon.

Toujours est-il que le peu de soin donné par les équipes éditoriales de la place à la forme me laisse perplexe. « Coolienne ! C’est comme ça depuis des lustres ! » me diraient certains. Ben oui ! On ne se refait pas. Et comme je suis une bufflonne, quand ça me chiffonne, il faut que ça tonne ! Alors m’est venue l’idée de relever sur un temps donné, les fautes sur les titres, les sous-titres et les légendes d’image… pour voir. Je fais l’impasse sur les corps de texte et sur la ponctuation … trop de boulot ! M’en voulez-vous ? ;-)

Dans le tas : Le Quotidien, Midi Madagasikara, Les Nouvelles du 13, 16, 20, 21, 23 et du 24 Mai ;Nos chers titres

Les perles… (et je suis sûre d’en avoir raté, n’étant pas une linguiste)

1- « Commune de Manambaro : deux fois sacrées championne en santé » en Une de LQ du 13/05, reprise en p.7 ;

2- « L’agence de Behoririka est la 11ème de la chaine dans tout Madagascar » en p.4 de LQ du 13/05, légende d’une image ;

3- « Tsiro – Saveurs inconnues et mélanges incongrues au menu » en Une de LQ du 16/05, reprise en p.20 ;

4- « Population relocalisée à Vohitrambato – Plus de 400 000 dollars à débourser d’ici la fin de l’année pour leur développement » en p.4 de LQ du 23/05. Dépend du sens mais j’aurais corrigé de toute façon. Soit, j’aurais mis un « s » à « Population » et à « relocalisée », soit j’aurais remplacé « leur » par « son ». Qu’en dites-vous ? ;

5- « Le Président du Sénat a saisi l’occasion pour remercier les maires (qui font parties des grands électeurs) pour la confiance qu’ils ont accordé aux sénateurs et … » en p.12 de LQ du 20/05. Ceci dit, j’ai un doute: sur “accordé” ?. “accordée” ou “accordé” ? ;

6- « Les bicyclettes doivent avoir un système d’éclairage lorsqu’ils circulent la nuit » en p.9 de LQ du 23/05, légende d’une image ;

7- « L’ambassadeur de la Russie chez le Sénat » en p.2 de LN du 24/05 ;

Jeu des 7 erreurs… Pardon, pas fait exprès… lol. Pour l’instant, Madagasikara Midi s’en est bien tiré. Par ailleurs, je crois que ce quotidien est un des mieux corrigés de la place. Par rapport à d’autres périodes, Les Nouvelles m’a semblé meilleur. Le Quotidien, bon dernier… Dommage !

Je n’aurais pas fait tout un foin si les auteurs étaient des simples blogueurs, comme moi, pas des « pros » ou des gens qui se targuent de l’être (les lecteurs les paient pour les lire). Et même! Une simple blogueuse comme moi, prend la peine de me relire au moins une fois avant d’appuyer sur le bouton « Publish ». Surtout pour des textes assez longs et par respect pour mes lecteurs. Ca ne veut nullement dire que je n’en fais pas, des fautes. Mais je les limite au maximum, moi, la simple blogueuse.

Le « Coolienne ! Le français n’est pas leur langue maternelle » ne tient pas la route. Car il ne l’est pas non plus, pour moi. Ceci dit, je ne suis pas une pro de la comm mais je me relis. Et les « pros » de la presse écrite devraient avoir un bon correcteur, à mon humble avis. A défaut d’être de bons journalistes… Tout comme les pros de la presse audio devraient tout de même être des pros du sous-titrage (ah ! les typos, fautes d’ortho de VIVA et de MBS : légendaires !). Pas besoin de correcteur (on est dans l’audiovisuel), juste des personnes qui peuvent rédiger les quelques mots correctement.

« Même les Français font des fautes » me diriez-vous. Oui, je sais ! Pour moi, si un groupe de journalistes proposent un journal (payant de surcroît) dans une langue, je suppose qu’ils se sont posé la question de la maîtrise de cette langue (qu’elle soit maternelle ou étrangère). Je me place du côté du lecteur d’un ouvrage payant- consommateur par excellence-, il a droit à une certaine qualité. Et même si la publication n’était pas payante, se (faire) relire ne serait que politesse à autrui. Nos « chers » titres !

Disons que ceci est le résultat d’une indignation, en tant que consommatrice, devant des produits mal dégrossis. Parfois intéressants mais mal finis. Et dire que nous encourageons nos enfants à lire les journaux… Ouille !

Bon, j’irais peut-être voir les autres publications… pour rire, cette fois-ci !