Presse malgache: j’insiste!

Chaque jour suffit sa peine, a-t-on habitude de dire ? Aujourd’hui, non! Alors qu’un était prévu, voilà le deuxième post de l’après-m. Et pour cause… Hier, en suivant, Ny Any Aminay, un de mes programmes préférés sur une chaîne de télé malgache, TV+, quelle ne fut mon excitation de “présenter” à ma tante- pas familière des stations de Tana- cette émission Vita Malagasy sur les localités et petites bourgades de la région Analamanga et alentours (je pense avoir vu un peu de l’Imamo dans une des séries de cette émission). Depuis quelques mois, c’était devenu, avec les infos, notre rendez-vous du samedi.

Ainsi, pendant que les mi-urbains, mi-ruraux que nous sommes nous exstasiions sur la beauté du site visité,- Antanetibe, je crois-, le journaliste reporter a répété maintes fois de suite “sokitra” au lieu de “sikotra” en parlant de la sculpture (sur bois). Alors que, surprises et amusées, ma tante et moi nous esclaffions sur l’erreur (pourquoi en pleurer ?), notre bonne nous a rappelé que le mot correct devrait être “sokitra“. Patiemment, je lui ai dit que le mot malgache était bel et bien “sikotra”. Imperturbable, elle m’a répondu en insistant que cela devrait être “sokitra” puisqu’ “ils le disent“, en pointant le poste du doigt. Quelle ne fut ma déception. Ainsi donc, quand un journaliste écrit/ dit une chose, une partie de la population annône les “Amen”. Ca ne devrait pourtant pas me surprendre. Mais… ça m’a surpris, connaissant notre bonne, lettrée, assez intelligente, assez curieuse de nature, toujours à l’affût de nouveauté. Pas seulement en ce qui concerne son travail, aussi l’éducation de ses propres enfants, l’amélioration de son quotidien. Et elle reste toujours vulnérable. C’est dire l’influence de la presse sur les couches les plus ignorantes de notre société. Devant une telle situation, je ne peux qu’insister sur le rôle des médias sur l’éducation, même celle des adultes.

Maintenant, ignorez le cas de notre bonne. Prenez plus près de vous: imaginez vos enfants vous contredire sur l’orthographe, l’utilisation d’un mot “puisqu’ils l’écrivent” en pointant du doigt le journal que vous avez l’habitude de tenir en main (pas sûre qu’en changeant de journal, ça irait mieux, ceci dit). J’ai hésité avant de publier cette deuxième partie de ma collection des perles de la presse malgache que je lis quotidiennement. Après tout, elle date de fin mai. Mais … voilà ce que ces trois quotidiens nous ont donné de décevant à lire dans leurs titres pendant cette période (et je ne parle que de la forme, des titres. Pas d’erreur de ponctuation, pas de corps de texte).

Dans le tas: Editions de Les Nouvelles, Le Quotidien, Midi Madagasikara du 22 mai, 26 mai, 27 mai, 28 mai, 29 mai, 30 mai, 31 mai.

1- « Projection u message du fondateur du parti au Palais des Sports », légende d’une image en p.3 de LQ 22 mai 2008. Qui s’occupe de la relecture chez Le Quotidien ? ;

2- « Ticad IV : « Vers une Afrique qui gagne : une continent de l’espoir et de l’opportunité » », en Une de Le Quotidien du 26 mai 2008. Pas de commentaire ! ;

3- « Les courses de fonds sont indispensables pour tous les candidats. », légende d’une image en p.5 de Les Nouvelles 27 mai 2008. Quels fonds les gosses, sur l’image, étaient-ils en train de récolter ? En tous cas, l’article parlait de la tenue prochaine de l’épreuve d’EPS- dont les courses de fond font partie- du baccalauréat. ;

4- « Une visite dans la commune urbaine de Vatomandry, notamment au niveau du Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac), a permis de savoir le rôle de ce dernier dans le développement de la ville.», en p.12 de LN 27 mai 2008. Oui, je sais, « connaître » et « savoir » peuvent se traduire par le même mot en malgache. Pareil en anglais. Mais bon, c’est pas une raison ! ;

5- « Reboisement doit aller de pair avec l’adduction d’eau potable et la pisciculture », en p.6 de LQ 27 mai 2008. Perso, soit, j’aurais enlevé le « l’ » et « la », soit, les aurais gardé et ajouté un « Le » à « reboisement ». Pas nécessairement une erreur mais quelque chose m’a gêné là-dedans. ;

6- « Rossy – Ses larmes ont émues et étonnent le public… », en p. 9 de Midi Madagasikara 28 mai 2008. *Soupir* ; [12 juin: évidemment, sans le “e” ni le “s”. Merci Rajiosy] ;

7- « Accident de la circulation – Un morts, deux délits de fuite et dix-neuf blessés », en p.4 de LN 31 mai 2008. Qui est correcteur/ice chez Les Nouvelles ? ;

8- « Hausse des matières premières Ce n’est qu’un avertissement », en p.2 de LN 31 mai 2008. Il s’agissait plutôt de la hausse des prix des denrées mentionnées.! Pas grave! ;

9- « Projet Agir – Les collectivités locales s’approprient du système de suivi de la vulnérabilité de la population », en p.11 de LQ 31 mai 2008. Ce n’est pas la première fois que je vois cette faute dans un Le Quotidien. ;

10- « Une Cinq’s peu en cacher une autre », p.23 de LQ 31 mai 2008. Idem qu’en 1. Bon sang! Qui s’occupe de la relecture chez Le Quotidien ? ;

11- « Clôture sur fond de promesse partenariats », en p.5 de MM 31 mai 2008. Alors, Midi ! On se relâche ?

Très facile. Les tags sont les mêmes que la dernière fois. :-) J’aurais préféré ne pas les ré-utiliser dans ce contexte-ci mais bon…

Advertisements

13 Responses to “Presse malgache: j’insiste!”

  1. aza ampijaliana ny teny frantsay an’izareo….lol
    this is so much fun you should post this on the facebook group dedicated to wlll to this kind of stuff

    lol!

  2. Oooo ry jogany! Dia izaho indray ve no mampijaly ny teny farantsainy ê ? Toa tsy mila ampiana ry zareo amin’io. ;-) Fa izy kosa indray no toa manampy ny hampijalian’ny mpamaky ny teny farantsainy sy malagasiny, raha ny fijeriko manokana.

    Facebook… a site my friend are crazy about and I had avoided for months. Adding Facebook to my share of daily logging sessions would be too much, I guess. I’ll think about it! ;-)

  3. oay oay oay hialako haingana…tsy voavakiko akory fa aleo mangina dia milamina dia manao hoe: aleo hiezaka avy daholo e!

  4. “Ses larmes ont émues” >>>> ont ému fotsiny ! sans e, sans s satria verbe “avoir”

  5. I feel your frustration. My mom spots them (the mistakes) all the time on the TV news as well.
    Don’t worry about updating Facebook… Well, I forget to at least! (ask Jo!)

  6. coolienne Says:

    Ikala ô!
    Rehefa nahita ny nandraisan’ilay mpiasa ato aminay ny fanitsiako aho vao gaga. Raha mis olona eto izany ka mifanohitra amin’ny lazain’ny “télé” ny lazainy dia diso. Mahonena ilay izy amiko.

  7. Ikala,
    “…misy olona…” fa tsy “…mis olona…”

    Manao ahoana daholo,
    Misaotra nitsidika. :-)
    Mbola mamaky gazety foana aho na dia efa misy izao. Mbola mpanjifan’ny tontolon’ny haino aman-jery malagasy koa. Fa dia manomboka manana fahazarana hafahafa. Ny fomba famakiko hatrizay dia ny mijery ambangovangony ny lohateny isan-karazany ao anatin’ilay gazety aloha (hafatsy ny “Sports”), izay vao mamaky ny lahatsoratra izay manintona ahy. Tato ho ato nefa dia lasa nisisika ny fitiliana akaiky irony lohateny irony (na ny lehibe, mivandravandra na ny kely). Efa misy “déformation” sahady. lol Tsy “professionnelle” satria tsy asako mihitsy aloha ilay izy. Fa dia izay… Hafahafa ary nefa mahatsikaiky (ahy) indraindray.

  8. Insane Mind,
    “Errors are human” although I think that the such as newspapers, corporate websites, TV programs .. should be aware of their responsibility as media. Plus, their errors are too obvious and highly visible.

  9. Rajiosy… ieee!
    “ému” maimaika dia tsy voaraiko ho en gras ilay “e” farany.

  10. I agree. They should set the example!

  11. Manao ahoana isika rehetra!

    Miala tsiny fa tsy azoko le resaka tetsy ambony momba ilay sary sikotra sy sokitra. Iza aminao nanao ny lahatsotra no tena izy?

  12. Farany, “teny diso hono tsy mba kabary…………….” asanao zay hikabary sy ho be kiana!!!! Tsy aleonao ve ary esorina ilay ohatra tery ambony fa manjary tsy te hamaky ny tohiny intsony ny olona.
    SOKITRA = nanome ny teny hoe; sokirina, sokiro sns
    SIKOTRA tsy mis dikany

    • Manao ahoana i Tsiory,
      Azafady raha izao vao mamaly. Efa ela aho no tsy nanaraka teto intsony dia izao indray vao miverimberina.
      Misaotra nitsidika fa izao, marina fa be kiana aho… ary noho izany, tsy ho tsoahiko eo io nolazaiko io satria mety ho diso koa aho. Io dia porofo iray ohatra… Setriny, navoakako ny fanitsianao hianaran’ny daholobe (izay te hianatra io an!). Miatsara vela-tsihy aho raha fafako io fahadisoana ary izay koa no tsy nanafenako ny fanitsianao. Fianarana ny fiainana.

      Izao nefa: indray mandeha iny aho no mba naheno ny hoe “sokitra” dia nihevitra foana hoe “sikotra” no tena izy. Misaotra aloha nanitsy.

      Ny ahy koa anie tsy fanakianana be fahatany ê! Jereo tsara fotsiny hoe iza no tena narahiko akaiky: ireo milaza azy ho za-draharaha amin’ny fanoratana, na fara-faharatsiny, ireo izay heverina fa tokony hahafehy tsara ny teny hiasany amin’ny maha-mpanoratra na mpanao gazety azy. Toa tsy fanaraha-maso no betsaka ny azy, tsy mamerina mamaky fa dé avoaka fotsiny an-gazety ny lahatsoratra.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: